Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:44

 

Mort de Vitellius Jules Eugène Lenepveu-1847

La mort de Vitellius

Jules Eugène Lenepveu, 1847

Partager cet article
Repost0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 10:41

 

Mort de Vitellius Charles Gustave Housez 

La mort de Vitellius

Charles Gustave Housez (1822 - 1880)

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:18

Masques musées du Capitole Villa Hadriana

mosaïque avec masques tragique et comique

retrouvée dans la Villa d'Hadrien, Tivoli

Musées Capitolins, Rome

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:13

acteur romain

Musiciens ambulants

mosaïque romaine de la villa de Cicéron à Pompéi

IIe - Ier siècles avant J.-C.

Musée archéologique de Naples

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:12

masque

détail d'une frise avec masques

de la Maison du Faune à Pompéi

Ier siècle après J.-C.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:10

Maison Poète Tragique Pompéi Ier s ap JC

Acteurs romains se préparant pour un spectacle

mosaïque de la Maison du Poète Tragique à Pompéi

Ier siècle après J.-C.

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 09:57

 

Eteocle et Polynice Giovanni Battista Tiepolo

Etéocle et Polynice, Giovanni Battista Tiepolo

vers 1725 - 1730

Kunsthistoriches Museum, Vienne

 

Eteocle et Polynice Giovanni Battista Tiepolo 1728-1730

Etéocle et Polynice, Giovanni Battista Tiepolo

vers 1728 - 1730

Kunsthistoriches Museum, Vienne

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 21:34

sarcophage - Dionysos et son thiase découvrent Ariane à N

 

 

Dionysos et son thiase découvrent Ariane à Naxos

sarcophage, atelier de Rome, vers 235

marbre, hauteur : 98 cm

trouvé à Saint-Médard-d'Eyrans, acquis en 1817, MA 1346

 

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 21:06

Hélène - amphore attiqueHélène - amphore attique - détail

 

 Thésée et Pirihoos enlevant Coroné sous les yeux d'Hélène

amphore attique à figures rouges, vers 510-500 avant J.-C.

découverte à Vulci

Munich, Staatliche Antikensammlungen 2309

hauteur : 57 cm

 

Image extraite de Inès JUCKER, Vases grecs, "Orbis Pictus", Payot Lausanne, 1970

 

Commentaire de Inès JUCKER (traduction : E. Badoux) :

 

"Cette amphore ne porte aucune signature ; sa forme et son dessin l'apparentent néanmoins de si près à une autre amphore également à Munich, que les deux pièces doivent sortir de la main du même artiste. Or la seconde porte cette inscription : "Euthymidès, le fils de Pollias, m'a peinte". Euthymidès travaillait-il aussi comme potier ? Nous l'ignorons. Quoi qu'il en soit, ce vase est d'une extraordinaire perfection. Comparée à l'amphore d'Exékias (planche 5), la forme a gagné en vigueur. Le champ de l'illustration s'est agrandi et les figures, elles aussi plus puissantes, débordent sur le cadre délicat qui délimite l'image. Celui-ci est décoré d'élégants rinceaux de palmettes, rouges sur fond noir au col, noires sur fond rouge en bas et de côté."

 

Commentaire du détail :

 

"Les deux scènes représentées de part et d'autre de notre amphore forment un tout. Sur le côté non reproduit ici, accourent deux jeunes filles effrayées ; c'est vers elles que se retourne et regarde l'homme nu et barbu que l'on voit sur la gauche de notre image. A droite, le jeune Thésée enlève de ses bras vigoureux la belle Coronè. Hélène, au centre, accourt et cherche à empêcher le rapt en retenant Coronè par le bras et en saisissant le pan du vêtement du ravisseur. Le barbu qui se retourne, à gauche, est Pirithoos, l'ami de Thésée. Thésée, le rayonnant héros fondateur d'Athènes, fut un don juan. Cependant la tradition littéraire ne souffle mot de l'enlèvement d'une Coronè ; elle raconte, en revanche, qu'un jour il enleva Hélène alors qu'elle n'était encore qu'une fillette. Euthymidès a probablement interverti les noms.

 

La composition est audacieuse et dramatique. Les figures, pelines de force, contrastent de manière originale et charmante avec le plissé délicat des étoffes et avec l'artifice des coiffures. On devine l'intérêt porté par le peintre à la représentation du corps masculin nu, le plaisir qu'il prend à tracer des raccourcis ; voyez la jambe et le pied droits de Thésée et les hanches de Pirithoos. Il fut l'un des pionniers de la peinture à figures rouges et, avec d'autres artistes, en prépara la période classique. Il avait en outre le sens de l'humour : à voir les jolis doigts de Coronè jouer avec les boucles de son ravisseur, il ne lui déplaisiat pas tant d'être enlevée ! Avec quelle violence le pouce d'Hélène s'enfonce dans le bras de Coronè... Serait-elle jalouse, par hasard ?"

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 20:59

 

coupe de Thésée - Louvre

 

 

Coupe de Thésée

coupe à figures rouges, Attique, vers 500 avant J.-C.

argile, diamètre : 0,40 m

 

Image extraite de Maximilien GAUTHIER, Le Louvre, vol. I, Paris, Grange Batelière, 1972

 

Commentaire de Maximilien GAUTHIER :

 

"C'est une oeuvre, signée, d'Euphronios, potier et peintre de vases athéniens. Il est considéré comme le meilleur représentant du style dit "sévère", caractérisé par la pureté du dessin, la sobriété des couleurs, l'équilibre de la composition fondée sur des rythmes rigoureusement cadencés. Euphronios montre ici Thésée venu, sous la protection d'Athéna, demander à Amphitrite la couronne d'or qui le situera au rang des dieux. La représentation des exploits de Thésée est fréquente dans l'art grec. Les Athéniens en firent un héros, égal à Héraklès, après qu'il eut été leur roi. Les moindres détails de sa vie et de sa légende ont fait l'objet de toutes sortes d'évocations par l'art ; cela va de sa lutte contre les Centaures et les Amazones, son triomphe sur le Minotaure, jusqu'à ses aventures amoureuses, pas toujours paisibles et tendres."

Partager cet article
Repost0